Cecile LAGGIARD : chansons et poemes
Cecile LAGGIARD : chansons et poemes Cecile LAGGIARD : chansons et poemes Cecile LAGGIARD : chansons et poemes Cecile LAGGIARD : chansons et poemes Cecile LAGGIARD : chansons et poemes
Cecile LAGGIARD : chansons et poemes
Cecile LAGGIARD : chansons et poemes

 


DOUCE-AMÈRE

 

Tu es venue quand trop farouche,
je préservais depuis longtemps
un amour calme et reposant
comme l’eau fraîche sur ma bouche,
tu es venue seins en délire
jeans effrangés cheveux vivants
au gré de toi au gré du vent
et les pieds nus et sans sourire,

douce-amère
tu obtins la paix aussitôt
lorsqu ’après m’avoir fait la guerre,
tu t’offris nue comme un drapeau
au bataillon de mes chimères
douce-amère,

tu es venue criant vengeance
te moquant me blessant parfois,
avec tes lois avec tes droits
et ton désir d’indépendance,
tu mordais doux tu griffais tendre
mais je ne savais pas encor
qui de nous serait le plus fort
et n’osais déjà te comprendre,

douce-amère
tu obtins la paix aussitôt
lorsqu ’après m’avoir fait la guerre,
tu t’offris nue comme un drapeau
au bataillon de mes chimères
douce-amère,

de moi tu voulais tout apprendre,
tout savoir et tout expliquer
et tu saccageais mes idées
sans essayer de me comprendre,
é défaut de te faire taire,
j’ai voulu fuir j’ai eu raison
de t’en laisser la décision
de sous-estimer l’adversaire,

douce-amère
tu obtins la paix aussitôt
lorsqu ’après m ’avoir fait la guerre,
tu t’offris nue comme un drapeau
au bataillon de mes chimères
douce-amère,

ta beauté est accidentelle
et ne tient é rien de précis
mais d’où me vient cet appétit
de ton corps qui me renouvelle,
tu as le goût des coquillages
goût à toi seule réservé
et le parfum âpre et salé
de la brise sur le rivage,

douce-amère
tu obtins la paix aussitôt
lorsqu ’après m’avoir fait la guerre,
tu t’offris nue comme un drapeau
au bataillon de mes chimères
douce-amère,

et puis soudain après murmure,
après caresses échangées
A tout à coup tu n’as plus parlé
comme en suspend, comme en rupture,
l’amour avait fait table rase
les mots n’avaient plus de pouvoir
et nous avons sans le savoir
écrit la plus belle des phrases,

douce-amère
tu obtins la paix aussitôt
lorsqu ’après m ’avoir fait la guerre,
tu t’offris nue comme un drapeau
au bataillon de mes chimères
douce-amère,

Cecile LAGGIARD : chansons et poemes
Cecile LAGGIARD : chansons et poemes
Cecile LAGGIARD : chansons et poemes