Cecile LAGGIARD : chansons et poemes
Cecile LAGGIARD : chansons et poemes Cecile LAGGIARD : chansons et poemes Cecile LAGGIARD : chansons et poemes Cecile LAGGIARD : chansons et poemes Cecile LAGGIARD : chansons et poemes
Cecile LAGGIARD : chansons et poemes
Cecile LAGGIARD : chansons et poemes

 


SURPRISE ...

Retour

 

Regarde !
La campagne a front de satin,
colchiques au creux de ses reins
ruisseaux importuns et volages.
Le ciel est rose, un peu de vent
égratigne, au soleil couchant,
des arabesques de nuages.
Regarde !
Les oiseaux construisent leurs nids.ram
A grands coups d'ailes, ils se marient…
Les premières chaleurs s'inquiètent,
car dans leurs dos, un courant d'air,
encore entiché de l'hiver,
en solo, mène son enquête.
Regarde !
Les rameaux passent aux aveux :
un bourgeon découvre le jeu
d'une feuille qui s'en évade.
Peu de bruit, à peine un soupir.
La vie se met à refleurir.
Il fait si bon qu'on n'y prend garde,
le printemps entre nous s'attarde :
Regarde !

Ma peau se grise de tes mains,
à n'en plus soif, à n'en plus faim,
à n'en vivre que de caresses.
Est-ce le soir, est-ce le temps,
qui nous offre ce sentiment
qui ressemble à de la tendresse ?
Regarde !
Tu souris. Comme par hasard,
nous ne parlons plus de départ :
le présent nous tourne la tête.
Ce silence, entre toi et moi,
c'est un peu comme si nos joies
voulaient encor rester secrètes.
Regarde !
Il en faut si peu, presque rien,
pour que l'aventure, un matin,
s'égare dans sa promenade,
laissant le chemin le plus court
emprunte celui de l'amour.
Il fait si bon qu'on n'y prend garde.
Le bonheur entre nous s'attarde…
Regarde !

 

Cecile LAGGIARD : chansons et poemes
Cecile LAGGIARD : chansons et poemes
Cecile LAGGIARD : chansons et poemes